LE CABINET PHOSPHOROS

Expertise culturelle
et accompagnements culturels

Le mot « Phôsphoros » ne provient pas de « Phosphore ». C’est le mot «Phosphore» qui est dérivé de « Phôsphoros » mot grec qui signifie « porteur de lumière » et évoque la planète Vénus, l’étoile du berger.

Le Cabinet Phôsphoros est spécialisé dans les domaines de l’expertise culturelle et de l’accompagnement culturel auprès des acteurs associatifs, de l’économie solidaire, des grandes institutions culturelles et des services publics de la culture.
Il conduit des audits, des études, des formations . Il participe au débat d’idées par la concertation, la production de textes et documents, la microédition, l’organisation et l’animation de tables rondes, de conférences, par diverses collaborations avec les milieux universitaires.

Les consultants du Cabinet Phôsphoros initient régulièrement et volontairement des actions de mécénat auprès d’artistes ou de collectifs artistiques qu’ils choisissent en fonction de critères esthétiques ou de valeurs humanistes.

On en est ainsi conduit à revendiquer pour la culture un statut d’irréductibilité par rapport à tous les pouvoirs, car elle leur résistera d’autant mieux qu’elle ne rivalisera pas avec eux, mais se situera à un niveau différent et plus élevé. Car sa mission est de fournir aux êtres les clés de leur autonomie personnelle.

Jacques RIGAUD – La culture pour vivre

Besoin d’une expertise culturelle ?

Développement culturel
et formation

Certes, le développement culturel se mesure notamment au nombre d’artistes ou d’écrivains en situation de s’exprimer, au nombre d’amateurs et de pratiquants qui s’impliquent dans différents domaines artistiques, au nombre d’équipements publics et privés dédiés à la culture. Mais à vouloir le mesurer quantitativement on perdrait de vue l’essentiel.

Le développement culturel c’est aussi l’art d’exprimer les possibilités intellectuelles, affectives, culturelles, civilisationnelles, sociales et politiques qui sont celles de nos sociétés. Pour qu’il y ait développement culturel dans un Pays ou un territoire, il faut de l’imagination parfois des utopies et des idées et il faut de la rigueur pour sélectionner et mettre en œuvre les rêves qui deviendront des projets.

Pour cela, l’action croisée de différents acteurs est nécessaire :

  • Il faut le travail de remise en forme des artistes qui œuvrent entre hasard et nécessité.
  • Il faut le travail des bénévoles et des professionnels de la culture pour effectuer une médiation entre l’artiste ou l’œuvre et leurs publics.
  • Il faut l’implication et souvent le courage des décideurs et des techniciens, afin d’inscrire les projets culturels dans les politiques sociales et culturelles sans pour autant les modéliser.
  • Il faut enfin parfois – c’est la part qui revient notamment au Cabinet Phôsphoros – conduire des réflexions, écouter (auditer), libérer l’intuition et l’imagination, se prononcer sur la faisabilité à tous les sens de ce terme, des projets culturels. L’accompagnement des acteurs culturels contribue au développement par le moyen d’un travail de maïeutique et de clarification des projets.

Telles sont, de façon résumée, les actions qui sous-tendent un travail d’expertise culturelle et quand les projets sont mis en œuvre, d’accompagnement culturel.

Les interventions du Cabinet Phôsphoros s’effectuent notamment :

De façon globale, horizontale, au niveau des politiques structurantes
  • Politiques culturelles et développement local
  • Aménagement du territoire et culture
  • Médiation et action culturelle
Sur des thématiques spécifiques
  • Spectacle vivant
  • Arts visuels
  • Patrimoine
  • Ecriture et lecture publique
  • Tourisme culturel et patrimonial
  • Culture scientifique et technique
  • Economie sociale et solidaire
  • Enseignements et pratiques artistiques

Le développement culturel c’est aussi l’art d’exprimer les possibilités intellectuelles, affectives, culturelles, civilisationnelles, sociales et politiques qui sont celles de nos sociétés.

Le Grand Sud-Ouest
pour priorité

Le Cabinet Phôsphoros s’est implanté au cœur du Grand Sud-Ouest en 1996, afin de participer par l’expertise culturelle et ses actions d’accompagnement culturel, de formation, de médiation, au développement de ce grand territoire.

La France métropolitaine compte une population de 64, 5 millions d’habitants et le Grand Sud-Ouest regroupe 11, 5 millions d’habitants (chiffres arrondis). Le territoire privilégié par le Cabinet Phôsphoros regroupe donc plus du cinquième de la population métropolitaine. En choisissant de travailler sur ce quart Sud-Ouest de la France où alternent zones urbaines, rurbaines et rurales, le Cabinet Phôsphoros a d’une certaine façon anticipé depuis les années 2000 sur la création et l’organisation des deux grandes régions politiques et administratives : la région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées aujourd’hui Occitanie et la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes aujourd’hui Nouvelle Aquitaine

Le Cabinet Phôsphoros intervient dans d’autres régions de France, mais la proximité entre son siège et ses lieux d’intervention étant une des conditions de la continuité, il s’agit alors d’actions plus ponctuelles ou resserrées dans le temps.

Crédit photo : Lieu-Commun / Artistes : Vincent Sarda, Jeanne Lacombe 

C’est pourquoi les consultants du Cabinet Phôsphoros s’entourent d’un réseau de partenaires
et remettent régulièrement à jour leurs compétences.

L’expérience au service
de la culture

En termes de parcours professionnels, les consultants du Cabinet Phôsphoros ont exercé diverses responsabilités dans le secteur public et le secteur associatif avant de fonder ce bureau d’études. Ils ont eu parfois recours à divers bureaux d’étude en n’étant pas toujours satisfaits de ce partenariat.

Quand le moment est venu de créer un outil d’expertise culturelle, d’aide à la décision, d’accompagnement culturel, les fondateurs du Cabinet Phôsphoros, ont naturellement voulu concevoir l’outil de travail dont ils avaient rêvé.

Toutefois, si dans des missions de conseil, d’expertise culturelle et d’accompagnement culturel, l’expérience est indispensable, elle n’est pas suffisante, d’autant que le monde de la culture évolue très vite.